Fraudes aux locations de vacances

24.04.2018

Dès le printemps, elle vous démange, cette envie de vacances qui s’installe pour ne plus vous quitter. Vous décidez de vous mettre en quête, sur Internet, de la villa de vos rêves. Vous la trouvez, et la réservez, sur un site apparemment bien conçu, dont le professionnalisme vous inspire confiance.

Un courriel réclamant un acompte équivalent à la quasi intégralité du montant du loyer vous est rapidement adressé. Son ton très factuel vous paraît de bon augure : vous versez les arrhes et vous mettez à rêver au farniente au bord d’une piscine surplombée d’un décor à couper le souffle.

Après quelque temps, vous finissez par vous demander pourquoi vous n’avez pas encore reçu de confirmation de votre paiement. Puis : sur place, la villa... brille par son absence. Ce scénario, personne n’a envie d’y être confronté. Il n’est malheureusement pas que le fruit de notre imagination.

A quoi faut-il veiller lorsque l’on réserve une résidence de vacances en ligne ?

Suivre ces quelques conseils pourrait vous éviter bien des déboires.

Site Internet sécurisé

Si l’adresse du site commence par https (hypertext transfer protocol secure – accompagné d’un cadenas fermé), cela signifie qu’il est presque impossible, pour des personnes mal intentionnées, de prendre connaissance des données échangées. Le nom de domaine doit à cet effet disposer d’un certificat SSL. Vérifiez toujours la validité de ce certificat, en cliquant sur le cadenas puis sur « Afficher le certificat ». Ne faites confiance qu’aux certificats de couleur verte (conformes à la norme EV – Extended Validation) et évitez les sites affichant un certificat rouge ou jaune. Mieux vaut également opter pour des sites réputés 

Impression générale

Examinez le site dans son ensemble : vous paraît-il professionnel ? Est-il truffé de fautes d’orthographe ? Redoublez de prudence s’il vous semble avoir un côté amateur.

Coordonnées de la société de location et adresse de la maison ou de l'appartement

Tentez d’en apprendre autant que possible sur la société de location et la maison ou l’appartement – adresse de la société, inscription à la Banque-Carrefour des entreprises ou au registre du commerce/à la chambre du commerce du pays... Voyez dans Google Maps (Street View) si les lieux existent réellement. Vérifiez sur le site que les coordonnées du bailleur ou de la société y sont clairement publiées. Si l’annonce a été placée par une société, assurez-vous que toutes ses coordonnées y figurent. Prenez connaissance des conditions générales, et méfiez-vous tout particulièrement si les renseignements se limitent à une adresse électronique – surtout si elle est farfelue, du genre johnny96425@hotmail.com.

Prix

Si le prix est trop beau pour être vrai... c’est généralement qu’il est trop beau pour être vrai. N’hésitez pas à le comparer à celui de logements semblables dans la région (rendez-vous par exemple sur le site d’Airbnb ou d’autres portails connus). Ne faites pas nécessairement confiance aux bailleurs qui vous annoncent une réduction de 20 %, par exemple, en cas de paiement immédiat de l’intégralité de la somme : il n’est pas impossible qu’ils disparaissent ensuite dans la nature avec votre argent.

Labels de qualité

Si le site fait état de labels de qualité, allez toujours vérifier sur celui de l’organe qui les délivre que la société y est bien connue. Attention : le site de cet organe pourrait être factice également ! Les escrocs ont une imagination sans bornes.

Photos

Cherchez dans Google Images la photo affichée sur le site : vous saurez si les lieux sont proposés par d’autres également. N’hésitez pas à comparer les prix, les acomptes réclamés, etc.

Forums de discussion

Il est souvent intéressant de prendre connaissance de ce qui se dit sur les forums de discussion, et des avertissements publiés par les autorités de protection des consommateurs. Pour afficher ces avertissements (s’ils existent), saisissez le nom du site suivi de termes comme « fraude », « arnaque », « escroquerie », etc. : vous saurez bien vite si l’information est fiable.

Courriers électroniques

Méfiez-vous toujours des courriers électroniques : les escrocs n’hésitent pas à usurper le nom d’enseignes réputées, comme Airbnb. Les adresses électroniques des bailleurs sont en outre souvent hackées. Ne payez donc jamais rien sur la base d’un e-mail, sans avoir la certitude que son expéditeur est fiable. Au besoin, appelez-le et interrogez-le au sujet de la résidence de vacances : s’il s’agit d’un escroc, vous devriez vous en apercevoir sans grandes difficultés. Ne prenez pas pour argent comptant les courriels qui semblent provenir d’Airbnb, par exemple : examinez-les attentivement et étudiez la suite de signes à droite de l’arrobase (@). Ne cliquez jamais sur aucun lien dont vous n’êtes pas sûr(e). Étudiez le ton du message et méfiez-vous si ses auteurs vous menacent d’annuler la réservation, de suspendre votre compte, etc. si vous ne payez pas immédiatement. N’hésitez pas à saisir l’adresse électronique dans un moteur de recherche et à la faire suivre, elle aussi, de termes comme « arnaque », « fraude », etc.

Paiement

D’une manière générale, les paiements par l’intermédiaire des sites sont plus sûrs. Des sociétés comme Airbnb ou HomeAway donnent toujours pour instruction de ne payer que de cette manière.

En tout état de cause, ne versez jamais l’intégralité de la somme sans être absolument certain(e) de la fiabilité de la société ; d’ailleurs, refusez les acomptes trop élevés. Refusez également de passer par Western Union, MoneyGram et autre Liberty Reserve, de même que de payer par chèque ou mandat postal. Mieux vaut utiliser une carte de crédit. La plupart des sites de confiance vous enverront après paiement une facture au format papier ou PDF.

source : euromex.be assureur protection juridique


Le conseil Apic Insurance

Même si vous avez déjà la tête en vacances, faites toujours preuve de prudence lorsque vous réservez un logement en ligne. Suivez nos conseils : ils vous aideront à vous prémunir contre les risques d’escroquerie.

Nous vous souhaitons beaucoup de succès et surtout... de merveilleuses vacances !



Inscription à la newsletterRestez au courant des dernières actualités en matière d'asssurances !